La colère

Pour le titre de cet article j’ai hésité entre « la colère » et « avec des si… »

Et je vais vous dire pourquoi en vous racontant l’histoire de ma foutue maladie (pardon maman pour le gros mot, non non je sais vous ne m’avez pas élevé comme ça)

septembre 2010 (déjà presque 4 ans et je suis toujours là ! c’est qu’elle s’accroche la teigne) en me douchant j’ai senti une petite boule au niveau de mon sein gauche. Ce n’était pas plus gros qu’un petit pois et ça ne faisait pas mal. Pas trop inquiète, je décide quand même de prendre rendez-vous chez la gynéco. (on l’appellera Gygy pour l’anonymat 😉 )

Elle palpe et fait une écho : c’est rassurant, c’est un fibro adénome, c’est bénin, on va juste surveiller.

Jusque janvier la boule a un peu grossi mais n’est ni rouge, ni douloureuse, puis fin janvier/début février 2011 elle s’est mise à grossir encore plus rapidement et change d’aspect…
J’ai donc envoyé un mail à Gygy, je l’ai retrouvé :

« Je me permets de vous contacter car en septembre vous m’aviez diagnostiqué un fibro adénome au niveau du sein gauche.

Jusque janvier je palpais seulement de temps en temps, j’avais bien l’impression qu’il avait grossit, mais il ne me faisait pas mal, mais là depuis fin janvier il est en effet de plus en plus gros et me déforme la poitrine, et il devient maintenant douloureux.
De plus, à la palpation j’ai l’impression qu’au niveau du creux de l’aisselle j’en ai soit un deuxième soit un ganglion mais ça fait une deuxième masse.

Du coup j’angoisse et j’aurai aimé vous voir, pensez vous qu’il serait possible d’avoir un rendez vous avant le 14 mars (1ère date sur rdvnet)? »

février 2011 : elle palpe, fait une écho…

Gygy : « non vous en faites pas c’est bénin »

Moi : « vous êtes sûre parce que c’est vraiment devenu gros et douloureux »

Gygy : « Mais oui, et puis vous n’avez aucun facteur de risque et puis à votre âge, vous avez quel âge déjà? »

Moi : « 26 ans »

Gygy :  » oui voilà, à 26 ans un cancer ça serait vraiment exceptionnel. Vous allez quand même faire une échographie en cabinet extérieur mais pour moi il n’y a rien à craindre. Et si ça vous fait mal vous n’avez qu’à mettre une compresse avec de l’anti inflammatoire dessus » (ahah)

Je suis allée faire cette échographie et là le résultat en gros : « ressemble à un fibro adénome mais il faudrait peut être faire une biopsie »

Rien de très inquiétant non plus donc. Si on m’avait dit : « faite une biopsie » et non « peut être que… » mais bon avec des si…

Donc la loutre plus trop inquiète, elle reprend rendez vous avec sa pote Gygy pour la 3ème fois, mais sans urgence, on arrive donc en mars 2011.

Mars 2011 : Gygy est rassurée par l’écho, et comme je souhaite faire enlever ces masses, parce que même si c’est bénin c’est quand même moche et ça fait mal, alors attention là c’est le moment ou elle fait un truc bien : elle me donne le nom d’un chirurgien.

Elle ne prend pas le rendez vous pour moi, bah non voyons c’est toujours pas une urgence.

Et comme pour beaucoup de spécialistes le rendez vous c’est pas avant 1 mois (et encore ça aurait pu être pire).

Avril 2011 : (Soit 7 mois après le 1er rendez vous avec Gygy)

Le chirurgien voit ma poitrine et là me dit : « madame vous faites une biopsie aujourd’hui ».

Là c’est devenu une urgence.Biopsie, résultats 1 semaine après, rendez vous pris par le chirurgien avec l’oncologue et début de la chimio 2 ou 3 jours après le résultat.

J’étais en colère. Et Gygy?

Elle, bah elle a eu peur. Peur de quoi, je ne sais pas. Peut être que je lui fasse de la mauvaise pub ? Ou pire, un procès?
J’ai retrouvé des mails qu’elle m’avait envoyé à la suite de tout ça :

je cherche à vous joindre suite au courrier du dr XXXXXXXX

 malheureusement le  numero de portable laissé   sur rdvnet ne semble pas être le votre, vous pouvez me joindre sur le portable
  je sais que vous avez rdv demain , je voulais savoir  comment vous  allez  et je m’inquiète de la modification brutale de la masse  en qq jours ..
  j’attends   toujours les resultats de la biopsie …
 n’hesitez à me joindre

J’aime le passage en gras, parce que 2 mois avant, quand elle l’a vu, elle ne trouvait rien « d’exceptionnel » à ce changement…

Et le deuxième suite à l’annonce du diagnostique :

Bonjour,
 
 je pense beaucoup à vous depuis ces dernieres semaines
 l’annonce du diagnostic m’a laissé sans voix , j’ai cru qqs instants  , avant de joindre Dr XXXXXXXX , qu’il y avait eu  erreur sur la personne
 
 j’ imagine ce que vous traversez ,… je ne sais quoi dire .. je suis désolée
 n’hesitez pas à m’appeler ,ou  à passer , si le besoin d’en parler ….

Je ne lui ai jamais répondu, j’avais trop de haine à son encontre et je ne savais pas quoi lui dire. « Oh merci de votre sollicitude vous êtes bien aimable » mouais bof.

J’étais pleine de colère et de questions :

Et si on l’avait diagnostiqué en septembre? Est ce que j’aurai eu des métastases? Est ce que j’aurai passé 1 an complet sous chimio et 2 ans de plus sous avastin ?

Et si…

Alors oui j’ai haïs cette femme, je m’en suis voulue de m’être laissée rassurer plutôt que de prendre un second avis, de ne pas avoir poussé pour avoir une biopsie. Je lui avais fait confiance et je n’aurai pas du.

Mais voilà c’était trop tard et ce qui est fait, ici ne pouvait être défait.

Et j’ai compris qu’il fallait que je dépasse cette colère, de toute façon elle ne sert à rien, elle ne changera rien. Peut-être que ça défoule sur le moment, d’accord mais après ?

Vous trouverez toujours une raison, une excuse ou comme moi un bouc émissaire, mais voilà au final ça ne change rien !

On a des fichus cellules qui ont décidé de dégénérer et c’est contre elles qu’il faut lutter.

Alors si vous vous retrouvez au pied du mur, surtout ne perdez pas votre temps et votre énergie à lutter contre des briques, ne vous asseyez pas non plus en pleurant, non il faut mettre ce mur derrière vous et

Avancer.

hope

6 commentaires

  • Répondre juin 30, 2014

    celine

    Ma douce, quelle joie de te lire….
    Concernant ton dernier article, la colère est tellement légitime, comment passer à côté? Ta générosité et ta force m’impressionneront toujours.
    Prends soin de toi ma belle

    • Répondre juillet 30, 2014

      celine

      Ma douce quel bonheur de te lire.
      Concernant ton dernier article, ta colère est tellement légitime.
      Prends soin de toi.
      Céline

  • Répondre novembre 28, 2014

    Garconnet

    Bonjour,
    Connais-tu le centre Ressource, d’accompagnement thérapeutique pour les patients atteints de cancer ? c’est une asso à Aix-en Provence. C’est formidable, c’est un accompagnement de la personne vers la santé, vers le soin ; groupes de paroles, nutrition, sophro, esthétique, massages, peinture, danse, tai chi, ostéo, piscine… C’est très dynamique et plein de vie, on te considère toi et pas ta maladie en premier lieu ! C’est très efficace pour se retaper.
    Il faudrait que ça se développe pour aider des gens comme toi qui ont la patate !!

  • Répondre février 24, 2015

    Deborah

    Bonjour. Je découvre votre blog et votre histoire aujourd’hui. Infirmière, je cherchais des renseignements sur le PAC. Je vous admire, vous, votre courage, votre détermination, votre humanité et tout le reste.

  • Répondre mars 25, 2015

    lipspicntrips

    Comme je te comprends ! il y a des médecins pas très inquiets voir incompétents pour certains et je pèse mes mots.
    Moi j’en ai voulu à ma maman de ne pas avoir fait de biopsie pendant 3 ans à son age et là c’est la colère contre la maladie, pourquoi elle ? Pourquoi maintenant ? Tellement de Pourquoi qui j’imagine nous éloignent de notre objectif, faire déguerpir cette saloperie !
    Bon courage à toi !

  • Répondre novembre 24, 2015

    Michèle Beauséjour

    dites-moi comment vous allez. J’ai un ami à qui j’ai transféré la page où vous parliez de votre Port-a-Cath. Il débute la chimio la semaine prochaine.
    Et, du coup, je me suis laissée aller à lire votre blog.

Répondre