Reconstruction mammaire

Bonjour à tous !

Tout d’abord, je tenais à vous présenter mes excuses pour mon absence inexpliquée de ces derniers mois. Quelques bouleversements et contrariétés dans notre vie ont fait que je n’avais plus ni l’envie ni la motivation d’écrire 🙁

Mais comme on dit, après la pluie vient le beau temps, et le soleil pointe le bout de son nez pour nous.

Les choses avancent pas à pas et comme vous le savez peut-être déjà (sinon j’en parle ici et ), je souhaitais me faire reconstruire la poitrine, et comme tout allait bien au bilan de début d’année, la reconstruction a été validée par les médecins.

J’ai donc été opérée et même si je ne suis toujours pas Pamela Anderson ou Nabilla (ça c’est juste pour que les jeunes comprennent) au moins maintenant j’en ai à nouveau deux 😉

C’est donc l’occasion pour moi de vous parler de ma reconstruction mammaire !

Il existe différentes techniques et le choix dépend de plusieurs facteurs : votre morphologie (forme, poids et taille de votre poitrine), vos antécédents/facteurs de risque… (tabagisme par exemple), de la quantité et qualité de votre peau pour a zone à reconstruire, de l’autre sein à retoucher ou non, de vos envies….

Votre choix se fera selon ces critères et en discutant avec votre chirurgien. Si vous le pouvez, n’hésitez pas à en voir plusieurs avant de prendre votre décision.

Je ne connais pas toutes les différentes techniques qui existent, les deux principales qui m’ont été exposées quand j’ai vu les chirurgiens sont les suivantes :

– Prothèse externe

-Lambeau musculo cutané (qui peut être abdominal ou dorsal)

La prothèse, comme celle utilisée pour les chirurgies d’augmentation mammaire, est un corps étranger que le chirurgien va insérer sous le muscle pectoral.

Le lambeau est une partie de muscle, graisse et peau, prise soit au niveau du ventre, soit dans le dos et qui va reconstituer le sein.

Le sein est reconstruit lors d’une première intervention, parfois une seconde intervention est nécessaire pour assurer la symétrie des deux seins, et enfin lors d’une troisième intervention on peut reconstruire le mamelon.

Pour ma part le choix était soit une prothèse, soit faire un lambeau du grand dorsal (le chirurgien m’a déconseillé le lambeau abdominal car j’ai toujours en projet d’avoir un enfant un jour et prendre un lambeau abdominal aurait augmenté des risques d’éventration en cas de grossesse.)

J’ai essayé de peser ce qui serait, pour moi, les plus et moins de chaque technique :

la prothèse :

les plus : opération et hospitalisation plus rapide, pas de nouvelle cicatrice car le chirurgien peut repasser par la cicatrice de la mammectomie

les moins : c’est un corps étranger (faible risque de formation de coque autour de la prothèse), qu’il faut changer après un certains nombres d’années, ça m’aurait donné une forme de sein plus « figée », et comme je suis maigre en haut, il y avait un risque que l’on « voit » la forme de la prothèse.

Le lambeau :

les plus : greffon provenant de mon propre corps, composé de muscle, graisse et peau (comme un sein normal) donc un résultat proche du naturel, plus souple qu’une prothèse

les moins : opération un peu plus compliquée, cicatrice plus grande et une cicatrice dans le dos, un bout de muscle en moins dans le dos.

 

Je voulais que le résultat fasse le plus naturel possible, c’est donc sans hésitation que je me suis tournée vers le lambeau.

L’opération a durée entre 2 et 3h, je suis remontée dans la chambre avec une pompe à morphine (qu’on m’a enlevé le lendemain vu que je ne l’utilisais pas, les paracétamol codéinés étant suffisants) et deux drains de Redon (en gros, des tuyaux en plastique reliés à des petites « bouteilles » en plastique aussi et qui permettent d’aspirer les sécrétions, ici ils étaient petits, il y en avait un au niveau du dos et un au niveau du sein et ils permettaient d’aspirer principalement de la lymphe et un peu de sang).

Au niveau des douleurs je n’avais pas mal du tout au niveau du sein, par contre difficile de bouger et surtout de lever mon bras gauche (pas moyen de faire une hola, enfin bon vous me direz c’était pas bien grave) et le dos la c’est une autre histoire…

J’ai compris la tortue ou le scarabée qui tombe sur le dos et n’arrive pas à se remettre d’aplomb, franchement les muscles du dos on ne s’en rend pas compte mais heureusement qu’ils sont là ! Je devais me cramponner à la barrière avec mon bras droit (bah oui vu que le bras gauche peut rien faire, sinon c’est pas drôle) pour pouvoir me tourner ou me redresser. Alors tant qu’on est debout ou assis ça va, mais allongé c’est un peu dur au début.

Mais je vous rassure ça ne dure que quelques jours, et plus ça va, plus ça passe et les exercices avec le kiné permettent de retrouver la mobilité du bras et de l’épaule.

Je suis rentrée le dimanche soir, opérée le lundi, sortie le vendredi !

Je suis ravie du résultat pour le moment, mais il faut que j’attende plusieurs mois (4 à 6) avant de voir le résultat final, car le muscle comme il n’est plus utilisé va s’atrophier et rétrécir, et de voir si il faut procéder à une symétrisation par rapport au sein droit.

Si jamais le sein gauche devenait plus petit il faudra que je fasse un « lipomodelage » c’est à dire que le chirurgien me fera une petite liposuccion (là ou il pourra trouver de la graisse : cuisse, ventre…) et viendra injecter cette graisse dans le sein gauche pour lui redonner du volume.

Enfin la dernière étape sera la reconstruction du mamelon mais on n’y est pas encore 😉

 

 

ATTENTION Je vais vous poster des photos de ma poitrine nue, donc si vous n’avez pas envie d’être choqué (surtout si vous faites partie de mes proches), ne descendez pas plus bas !!! ATTENTION

 

 

 

 

 

 

 

Voilà une photo prise avant la reconstruction, j’ai longtemps hésité à la poster et finalement je me dis que maintenant ce n’est plus mon corps donc je peux !

 

alors ça me va comment le style amazone ?

alors ça m’allait comment le style amazone ?

Et voici une photo maintenant (oui bon bah là j’assume plus trop du coup j’ai coupé la tête).

 

on y voit que du feu nan? Exit les prothèses et bonjour mon ancienne lingerie !

on y voit que du feu nan? Exit les prothèses et bonjour mon ancienne lingerie !

 

J’ai une cicatrice en forme d’ellipse sur le sein (mais comme vous pouvez le voir, malgré un soutien gorge échancré, elle n’est quasiment pas visible) et une cicatrice dans le dos qui tombe juste sous le soutien gorge également. Par contre je ne vous montre pas la photo du dos car ma cicatrice s’est rouverte donc pour le moment j’ai un gros pansement tout moche.

 

Et vous, qu’avez vous fait comme reconstruction? et pourquoi?

 

 

7 commentaires

  • Répondre mars 25, 2015

    lipspicntrips

    Tu es très courageuse, c’est admirable ce que tu as fais là avec ton blog.

  • Répondre avril 7, 2016

    Laetitia

    Salut la loutre!!trop mignon le pseudo!!

    Très joli décolleté, beau travail!!tu dois/être toute happy!!
    Ta cicatrice du dos s’est bien refermée??
    Pour te répondre,j’ai choisi la reconstruction avec prothèse,joli travail de mon chirg’,je fait Peter les décolletés!!
    Je dois terminer,je vais btt repasser sur le billard pour la symétrie..je suis tête éxcitée!!

    Pleins de belles pensées pour toi et bravo pour ton blog!!

    Laetitia 35ans,cancer du sein a 33..tu m’as l’air toute jeune aussi??
    A btt..

    • Répondre mai 27, 2016

      Liloutre

      🙂 Merci pour ta réponse! Mon décolleté se trouve un peu modifié car la vie m’a permis de tomber enceinte… Du coup seul mon sein droit grossit.. Mais ça va ça me fait plus rire qu’autre chose, avec les soutiens gorge on ne voit pas trop la différence et puis je rembourrerai ça ne sera pas la première fois! Et après on verra la suite si il faudra y retoucher ou pas. Et oui ça va la plaie dans le dos s’est bien refermée et la cicatrice tiens sous le soutien gorge donc invisible en lingerie, c’est chouette!
      Et vous, vous avez fait la symétrie? Ça rend bien? Toujours heureuse? C’est vrai que c’est agréable de pouvoir à nouveau mettre de jolis décolletés 😉
      Je vous souhaite beaucoup de bonnes choses et de courage également !!

      Et pour l’âge j’ai été diagnostiquée à 26 ans et j’en ai 31 aujourd’hui 🙂

  • Répondre mai 9, 2016

    Hélène

    Vraiment ce soutien gorge vous va à ravir !
    Franchement je vous admire pour votre témoignage, ainsi que pour votre courage pour les photos. Je vous souhaite que de très bonnes choses pour les années à venir.

    • Répondre mai 27, 2016

      Liloutre

      Merci beaucoup! Les années passent, la vie continue et de plus belle car j’attends aujourd’hui non pas un mais deux heureux événements… 😉

  • Répondre novembre 25, 2016

    Fanny

    Bonsoir
    Je m’appelle Stéphanie et suis étudiante infirmière en 3ème année. En vue de la préparation de mon stage en cancérologie je cherchais à comprendre comment m’y prendre avec un PAC afin d’éviter tout risque infectieux mais également pour veiller aux confort des patients face à ce geste invasif. Vraiment merci à vous pour vos explications claires. De plus en lien avec ma thématique de mémoire futur, je prends le temps de découvrir votre blog que je trouve merveilleux. Enfin bref je raconte un peu ma vie mais je souhaitais après avoir découvert vos photos vous dire que je vous trouve merveilleusement belle même après cette mastectomie. Votre reconstruction est toute aussi belle. Si j’ai bien compris depuis, il y a eu l’arrivée d’un petit bout de chou. Je vous félicite tardivement mais mieux vaut tard que jamais. Je vous souhaite beaucoup de bonheur et d’amour dans votre foyer.

  • Répondre novembre 25, 2016

    Fanny

    Je modifie mes dires félicitations pour ces deux bébés. J espère que vous vous portez bien

Répondre